Les programmes d’immersion française au Canada sont des programmes éducatifs dans lesquels un enfant, dont la langue maternelle n’est pas le français, étudie à l’école en français. Lancés il y a plus de 50 ans, les programmes d’immersion française ont d’abord vu le jour pour répondre à la demande de parents. Depuis, la recherche démontre que l’immersion française est le moyen le plus efficace pour un enfant de devenir fonctionnellement bilingue.

Les programmes d’immersion française au Canada permettent aux élèves anglophones ou allophones d’apprendre le français comme langue seconde et ainsi maîtriser les deux langues officielles du pays. En plus de l’immersion française, il existe d’autres programmes pour maintenir et développer un Canada bilingue, tels :

  • les programmes de français langue première destinés aux francophones;
  • les programmes de français de base, enrichi ou intensif.

La particularité de l’immersion française se trouve dans le nombre d’heures enseignées en langue française. Il a été démontré que la maîtrise du français par l’élève augmente en fonction de la durée et du niveau d’intensité de l’enseignement en français. L’immersion offre aux élèves l’occasion d’apprendre les matières telles que les sciences naturelles, les mathématiques, les sciences humaines, l’éducation physique et les arts dans un environnement langagier riche. Des années de recherches démontrent que l’immersion en français n’a aucun effet négatif sur la compétence en anglais.

Différentes variantes des programmes

Ils existent plusieurs variantes du programme d’immersion ayant différents points d’entrée : précoce, moyenne ou tardive.

Le plus courant : le programme d’immersion précoce

L’immersion précoce commence à la maternelle ou en première année. C’est le modèle qui fournit le plus grand nombre d’heures d’enseignement en français. L’apprentissage de la langue est plus efficace lorsque l’immersion est totale durant les premières années. Les cours d’anglais sont introduits comme matière en première, deuxième, troisième ou quatrième année (la troisième année est le modèle le plus courant). L’immersion précoce est un programme inclusif et permet à tous les jeunes enfants canadiens d’apprendre le français jusqu’à un niveau B2 sur le CECR. Dans les programmes d’immersion précoce, ce sont généralement les parents qui décident d’y inscrire leur enfant puisque l’enfant est trop jeune pour prendre une telle décision par lui-même. Ce choix repose sur différentes raisons, l’une d’entre elles étant l’avantage d’être bilingue.

Un peu plus tard? Pourquoi pas!

L’immersion moyenne commence en quatrième ou cinquième année, avec un enseignement de 50 à 100 % en français. L’immersion tardive commence, quant à elle, vers la sixième ou la septième année. Là encore, la proportion de l’enseignement en français peut différer largement d’un programme à l’autre. L’avantage de l’immersion moyenne et tardive est que le choix de s’inscrire à ces programmes repose souvent sur l’élève ce qui en fait des étudiants engagés et motivés dans l’apprentissage de leur langue seconde.

Les trois variantes des programmes permettent également aux élèves de développer une appréciation de la langue ainsi que de la culture française au Canada et de la francophonie partout dans le monde.

Combien de cours en français?

Dans tout le Canada, la quantité de l’enseignement en contexte immersif varie de 50 à 100 % pour les premières années de l’école et de 50 à 80 % pour les niveaux supérieurs de l’élémentaire. De la 10e à la 12e année, l’éventail est encore plus large :

  • une seule matière est enseignée en français (le français immersion)
  • la plupart des matières sont enseignées en français.

École à deux voies ou à voie unique… Qu’est-ce que ça signifie?

Le contexte scolaire est aussi un élément qui peut varier. Il existe les écoles à deux voies et les écoles à voie unique.

L’école à deux voies est la plus fréquente autant au niveau élémentaire qu’au niveau secondaire. Une telle école offre un programme anglais et un programme d’immersion gérés par une même direction et sous le même toit.

L’école à voie unique, parfois appelée « centre d’immersion » n’abrite qu’un programme d’immersion sous son toit et la langue de communication dominante entre le personnel et les élèves est le français.

Au Canada

L’immersion est offerte dans chaque province canadienne et deux territoires. Les écoles d’immersion sont en général gérées par les commissions scolaires désignées comme étant « anglophones ».

Ce sont des programmes inclusifs et ouverts à tous, y compris les élèves ayant des difficultés d’apprentissage, des élèves ayant des handicaps ainsi que des élèves allophones, à titre d’exemple. D’ailleurs, les études montrent que les jeunes qui ont des difficultés d’apprentissage réussissent aussi bien en immersion que ceux qui ont les mêmes difficultés dans le programme anglophone.

Les programmes d’immersion française sont en forte croissance partout au Canada et le nombre d’élèves inscrits augmente chaque année. Il y a actuellement près de 500 000 élèves inscrits dans un programme d’immersion française au Canada. Toutes les recherches continuent de démontrer que l’immersion est un programme qui permet véritablement aux jeunes de devenir bilingues.

Membre

Devenez membre

Formation | Recherche | Réseautage

L’ACPI est la seule association canadienne pour les professionnels de l’immersion. Faites partie de la vaste communauté de professionnel de l’immersion et demeurez informé sur la question de l’immersion française au Canada.