Blogue

6 minutes reading time (1257 words)

The principal’s viewpoint: The importance of vision / La perspective administrative : l'importance de la vision

Since my retirement two years ago, I have had the time to reflect on my 32 years as a French immersion teacher and principal. What makes a good immersion school? What role does the school principal play?


Depuis ma retraite il y a deux ans, j'ai eu le temps de réfléchir sur mes 32 ans en immersion comme enseignant et comme directeur. Qu'est-ce qui fait une bonne école d'immersion? Quel rôle la direction joue-t-elle?  

(version française plus bas)

As teacher and as principal, one must start with a basic philosophy: all students can succeed if they have the necessary support. If this is not a fundamental belief, the program will only succeed in the short term, and as the Maclean’s article suggested, immersion will become a program for the elite rather than one for all Canadians. As teachers, our role is to meet the needs of our students as best we can, knowing that our best effort will not meet the needs of every child. The role of leadership is to support the teachers in their search for strategies and resources that will enable them to succeed with all students.

The school leaders must get to know the teachers and the school community and trust them. The principal is the link between the students and the teachers, between the teachers and the parents and between the school and the school division.

The principal’s vision, inspired by a passion for what we do, for the students, for the teachers and for bilingual education, is critical to creating a vibrant and successful school. This vision comes from the heart of the director. I am not talking about school plans or annual initiatives that each school must undertake. The vision is part of our personality, our soul – part of who we are and how we share our beliefs and our identity with the whole school community. Each teacher has his/her own personality, and each class has their own personality. In an excellent immersion school, the principal has a clear vision and the whole community can share and contribute to that vision.

For me, the success of all students was paramount. I have worked with some teachers who believed that if a student experienced problems, he/she should transfer to the English program. My role as principal was not only to convince them that the student could succeed, but also to find a way for this to happen.

My vision was to use the arts and our social responsibility towards others to create a school where the entire community – students, teachers, families and the wider community – felt included and accepted, as well as being an integral part of the school’s success. I have a personal interest in the arts. I used this interest to establish links with the teachers and then to create engaging activities for the students. As principal, I think that visibility is very important and every year I conducted at least one creative activity in each class. These activities helped me to get to know the children and they always greeted these creative activities with enthusiasm.

We had community evenings, short and long-term cultural activities, exchanges around the world and the minds of students were open to the idea of starting their journey to become global citizens. Support for teacher professional development is also a key factor in creating a school that grows due to everyone’s enthusiasm and actions.

As a teacher, do you know the vision of your leaders? Does the entire community share that vision? Is that vision animated by a passion that transforms the school into a stimulating learning environment?

As principal, what is your vision? Do all the teachers and the community understand and participate actively in order to achieve it? If so, I would say that your school is a place where all feel that they belong.


Version française

Depuis ma retraite il y a deux ans, j'ai eu le temps de réfléchir sur mes 32 ans en immersion comme enseignant et comme directeur. Qu'est-ce qui fait une bonne école d'immersion? Quel rôle la direction joue-t-elle? 

Comme enseignant et directeur il faut commencer avec une philosophie de base : tous les élèves  peuvent réussir s'ils ont l'appui nécessaire pour réussir. Si on ne tient pas cette croyance à cœur, le succès du programme sera à court terme et comme l'article de Maclean’s l’a dit, l'immersion sera un programme élite et non pour l’ensemble des Canadiens. Comme enseignants, notre rôle est de répondre aux besoins de nos élèves du mieux que nous pouvons, en sachant que notre meilleur effort ne pourra répondre à tous les besoins de tous les enfants. Le rôle de la direction est d'appuyer les enseignants dans leur recherche d'autres stratégies et ressources qui leur permettront de réussir auprès de ces élèves. 

La direction doit bien connaitre ses enseignants et la communauté scolaire et leur faire confiance. Elle est le lien entre les élèves et les enseignants, entre les enseignants et les parents et entre l'école et la division scolaire. 

La vision de la direction, guidée par une passion pour le métier, pour les élèves, pour les enseignants et pour une éducation bilingue, est essentielle à la création d'une école vibrante et réussie. Cette vision vient du cœur du directeur ou de la directrice. Je ne parle pas du plan scolaire ou des initiatives annuelles que chaque école doit suivre. La vision fait partie de notre personnalité, de notre âme – de qui nous sommes et comment nous partageons nos croyances et notre identité avec toute la communauté scolaire. Chaque enseignant a sa propre personnalité comme chaque classe a une personnalité différente. Dans une excellente école d'immersion, la direction a une vision et toute la communauté peut y participer.

Pour moi, la réussite des élèves était primordiale. Je travaillais parfois avec des enseignants qui croyaient que l'élève qui éprouvait des difficultés devrait transférer au programme anglais. Mon rôle comme directeur était non seulement de les convaincre que l'élève pouvait réussir, mais aussi de trouver un moyen pour que cela se passe. 

Ma vision était d'utiliser les arts et notre responsabilité sociale envers les autres afin de créer une école où toute la communauté – les élèves, les enseignants, les familles et la communauté plus large – se sentait incluse, acceptée et partie intégrale de la réussite de l'école. J'ai un intérêt personnel pour les arts. J'ai utilisé cet intérêt pour établir des liens avec les enseignants et puis pour créer des activités engageantes pour les élèves. Comme directeur, je crois que la visibilité est très importante et chaque année je faisais au moins une activité créative avec chaque classe. Ces activités m’aidaient à mieux connaitre les enfants et les enfants accueillaient toujours ces activités créatives avec enthousiasme.

Nous avions des soirées communautaires, des activités culturelles à long terme, des échanges à travers le monde, et l'esprit des élèves était ouvert à l’idée de commencer leur voyage pour devenir citoyens du monde. L'appui pour la formation professionnelle des enseignants est aussi un facteur essentiel pour créer l'école qui grandit grâce à l’enthousiasme et aux actions de tous. 

Comme enseignant, connaissez-vous la vision de votre direction? Est- ce que cette vision est partagée par toute la communauté? Y a-t-il une passion qui mène la vision, transformant l'école à un lieu d’apprentissage stimulant? 

Comme directeur, quelle est votre vision? Est-ce que tous les enseignants et la communauté comprennent et participent activement pour la réaliser? Si oui, je dirais que votre école est un lieu où tout le monde veut se retrouver.

0
Le mariage entre l'immersion et la technologie : u...
L’Institut d’été de l’ACPI à Nice
 

Commentaires 3

Invité - Philippe Le Dorze le lundi 5 octobre 2015 14:28

Bonjour Gordon,
Vous êtes un passionné, sans aucun doute! Dans le quotidien d'une direction d'école il y a une multitude de demandes imprévues, d'exigeances supplémentaires, de la part de la division, de visites surprises de parents inquiets et d'apprenants en crise. Quel était votre façon d'opérer pour que toutes ces questions de gestion ne viennent pas bloquer la vision que vous aviez pour l'école et ses apprenants? Comment rester sain d'esprit dans un monde où tout va trop vite? Comment avez-vous réussi à avancer dans cette réalité scolaire où souvent on ne fait que réagir? Comment les défis devenaient-ils des opportunités?
Philippe Le Dorze

Bonjour Gordon, Vous êtes un passionné, sans aucun doute! Dans le quotidien d'une direction d'école il y a une multitude de demandes imprévues, d'exigeances supplémentaires, de la part de la division, de visites surprises de parents inquiets et d'apprenants en crise. Quel était votre façon d'opérer pour que toutes ces questions de gestion ne viennent pas bloquer la vision que vous aviez pour l'école et ses apprenants? Comment rester sain d'esprit dans un monde où tout va trop vite? Comment avez-vous réussi à avancer dans cette réalité scolaire où souvent on ne fait que réagir? Comment les défis devenaient-ils des opportunités? Philippe Le Dorze
Invité - Gordon Campbell le vendredi 9 octobre 2015 02:09

Merci Philippe. Vous avez raison- la vie d'un administrateur est pleine des imprévus et de petites crises quotidienne. Comme administrateur - même le mot administrateur indique un gérant au lieu d'un leader professionnel- il faut se rappeler les priorites: 1. Les élèves ( est-ce que chaque décision que je prend est dans le meilleur intérêt des élèves) 2. Les enseignants ( est-ce que je suis la pour eux, pour les encourager, appuyer et guider 3. Les parents ( j'ai essayé d'avoir la porte toujours ouverte pour eux 4. La famille ( il faut trouver un équilibre entre notre vie professionnel et notre vie familiale). C'est très facile d'être attrapé dans un mode de gérance. Il faut être visible dans l'école et travailler avec les enseignants dans les classe. Si on a une vision et on essaye de la mettre en place, il y s plus de chance qu'on aura une école dynamique. Moins de gérance et plus d'action et vision!

Merci Philippe. Vous avez raison- la vie d'un administrateur est pleine des imprévus et de petites crises quotidienne. Comme administrateur - même le mot administrateur indique un gérant au lieu d'un leader professionnel- il faut se rappeler les priorites: 1. Les élèves ( est-ce que chaque décision que je prend est dans le meilleur intérêt des élèves) 2. Les enseignants ( est-ce que je suis la pour eux, pour les encourager, appuyer et guider 3. Les parents ( j'ai essayé d'avoir la porte toujours ouverte pour eux 4. La famille ( il faut trouver un équilibre entre notre vie professionnel et notre vie familiale). C'est très facile d'être attrapé dans un mode de gérance. Il faut être visible dans l'école et travailler avec les enseignants dans les classe. Si on a une vision et on essaye de la mettre en place, il y s plus de chance qu'on aura une école dynamique. Moins de gérance et plus d'action et vision!
Invité - Jérémie Miller le jeudi 8 février 2018 18:11

Merci pour votre billet!
Il est intéressant de voir votre souci pour l’inclusion de tous les élèves désirant être admis en immersion, alors que plusieurs voient les programmes d’immersions comme étant des programmes réservés pour les élèves les plus doués. Les études sur les programmes d’immersion ont démontrés à répétition que ces programmes peuvent être bénéfiques pour tous les élèves à condition que les ressources nécessaires à leur réussite soient mises à leur disposition, mais les mythes entourant l’immersion sont souvent longs à déconstruire. Je tiens à vous féliciter pour votre implication dans votre milieu. Votre exemple comme directeur impliqué dans la réussite de ses élèves est inspirant!

Merci pour votre billet! Il est intéressant de voir votre souci pour l’inclusion de tous les élèves désirant être admis en immersion, alors que plusieurs voient les programmes d’immersions comme étant des programmes réservés pour les élèves les plus doués. Les études sur les programmes d’immersion ont démontrés à répétition que ces programmes peuvent être bénéfiques pour tous les élèves à condition que les ressources nécessaires à leur réussite soient mises à leur disposition, mais les mythes entourant l’immersion sont souvent longs à déconstruire. Je tiens à vous féliciter pour votre implication dans votre milieu. Votre exemple comme directeur impliqué dans la réussite de ses élèves est inspirant!
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 19 septembre 2019
Popup