Blogue

5 minutes reading time (997 words)

Pourquoi la planification à rebours?

Il y a 3 ans, on m’a demandé d’enseigner un cours aux étudiants du baccalauréat en éducation. Après avoir enseigné près de 20 ans au primaire et secondaire, suivis de l’enseignement de 3 langues (français immersion, anglais et japonais),tout cela dans 3 provinces et 2 pays différents, je me croyais pas mal équipée et prête à devenir mentor. J’étais ravie d’accepter l’invitation de partager mes connaissances variées, de raconter mes anecdotes humoristiques, et de donner des consignes judicieuses à la nouvelle génération d’enseignants et d’enseignantes.

Par contre, les universitaires cherchaient une approche beaucoup plus informée, structurée et objective. Le sujet : L a planification et les programmes d’études. Ouf… quel thème ennuyeux, quoique nécessaire. Alors, je me suis mise à réfléchir… Oui, j’ai planifié et j’ai consulté les programmes d’études. Mais comment revenir sur mon trajet d’apprentissage, le processus naturel qui s’est développé au fil de deux décennies? Comment expliquer mes nombreuses réalisations éventuelles telles que :

  • Le programme d’études est non-négociable.
  • Les stratégies varient selon la situation et les conditions.
  • Le développement de sa propre philosophie d’éducation est critique… et doit évoluer!
  • TOUTE décision en enseignement est finalement influencée par les élèves devant soi. 

Là, comme bonne étudiante, j’ai suivi le processus d’enquête dans le but de mieux m’informer. En faisant de la recherche, j’ai redécouvert le travail de Wiggins et McTighe : Understanding by Design, 1998. UbD est une approche éducative pour la planification de l’apprentissage en salle de classe. C’est un exemple très prescriptif de planification à rebours– ce qui vise à mettre l’accent sur la compréhension de l’élève. Et pourquoi pas?

Traditionnellement, l’enseignant commence la planification en consultant les activités et les manuels scolaires (au lieu des RAS), pour atteindre le but ou l’objectif déterminé dans le programme d’études. Par contre, dans la planification à rebours, l’enseignant commence la planification en visant les résultats spécifiques du programme d’études. Ensuite, le choix des activités et des matériaux aident à déterminer la capacité des élèves et à guider leur apprentissage. Ce dernier scénario oblige que l’accent soit mis sur l’apprentissage des jeunes, et non sur l’enseignement du contenu – un bon point de départ pour faciliter et assurer l’apprentissage continu des élèves.

Autrement dit, la planification à rebours permet :

  • un enseignement plus efficace en ciblant ce qui est attendu à la fin de l'unité d'apprentissage;
  • à l'élève de prendre part à ses apprentissages en sachant d’avance ce qu'il apprendra;
  • d'assurer des liens entre l’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation;
  • de cibler les besoins des élèves.

Le principe de la planification à rebours existe dans plusieurs formes abrégées différentes, mais elles ont en commun ces 3 étapes principales :

  1. L’identification du résultat pour l’élève (le QUOI - l’objectif/le but/le standard);
  2. L’évaluation de l’apprentissage de l’élève;
  3. Le développement des leçons (le COMMENT).

Si l’on compare la planification à rebours à l’apprentissage qui se produit naturellement dans la vie quotidienne, on peut facilement voir que les approches se ressemblent. Prenons l’exemple d’élever un enfant. En tant que maman d’un fils de 8 ans, j’ai comme objectif de développer son appréciation des arts visuels et de la scène(le résultat). J’ai déjà en tête une liste (dynamique) de critères que je cherche à observer dans le but de suivre son progrès dans ces domaines : son comportement, nos conversations, ses choix d’activités, et ses propres observations et commentaires lors de ses expériences artistiques (l’évaluation).Ensuite, j’ai identifié le genre et la fréquence des activités auxquelles on allait participer afin d’encourager son développement personnel et artistique – tout cela entièrement inspiré par ses intérêts à chaque âge et chaque stage de son enfance (leçons).   

Bien sûr, cet objectif pour mon petit bonhomme fait partie d’un plan beaucoup plus grand et élaboré. Le but final (RAG ou compétence transdisciplinaire) que je vise, c’est d’élever un individu qui n’est pas influencé par les stéréotypes sexistes. Comme parent, ceci représente seulement un moyen que j’utilise pour y arriver.

Retournons à l’université et aux étudiants du baccalauréat en éducation. Après avoir partagé cette anecdote en classe avec mes élèves adultes, je les ai menés dans un contexte qui leur permettait d’imiter la planification à rebours dans la vraie vie. Le choix de bien enseigner était un but qu’ils avaient tous en commun– facile. Ensuite, un énorme remue-méninges a révélé que la façon d’évaluer le succès variait en fonction des critères et du contexte qu’ils avaient choisis pour mesurer leurs efforts. Alors, individuellement, à partir d’une longue liste, ils ont sélectionné les critères qui détermineraient leur succès professionnel, tout en tenant compte de leur objectif. Enfin, ils ont chacun fait le choix d’activités, d’étapes, et d’études qui leur permettraient d’atteindre leur objectif final.

Éventuellement, pour réaliser cet objectif final du cours, les élèves ont travaillé en pairs afin de créer leur propre unité de planification à rebours en s’inspirant des programmes d’études et des guides pédagogiques. À l’étape de la planification des tâches d’enseignement et d’apprentissage, ils ont remarqué que le défi de planifier une leçon leur semblait moins grand qu’avant. Les étudiants ont même pu incorporer différentes stratégies et techniques d’enseignement afin d’adapter la situation d’apprentissages au niveau et au sujet choisis.

De nos jours, les élèves ont accès à tant d’information que seule la mémorisation des faits n’est plus appropriée. De plus en plus, on exige que les gens (les employés) soient capables d’appliquer ce qu’ils savent, d’analyser les données, d’évaluer les problèmes, de justifier leur opinion, de créer de nouveaux produits ou processus, ainsi que d’imaginer et d’innover. C’est la responsabilité des enseignants de trouver une manière de donner aux jeunes les outils pour accomplir ces tâches qui demandent un niveau cognitif supérieur(voir Taxonomie de Bloom – révisée) au lieu d’un simple rappel de l’information. La planification à rebours nous force de viser le but final pour nos élèves – peu importe le sujet ou la situation d’apprentissage – ce qui nous aide à choisir les activités et leçons les plus efficaces.

Dans quelle mesure pensez-vous que ce modèle reflète l’authenticité de l’apprentissage dans notre vie quotidienne?  Quelles sont vos expériences ?

0
L’immersion : est-ce pour les élèves en difficulté...
Vers une approche intégrée en immersion
 

Commentaires 11

Invité - Laurye Seaburn le mercredi 7 février 2018 05:01

Bonjour!
Votre article m'est fort intéressant, étant étudiante au baccalauréat en enseignement du français langue seconde. J'ai personnellement pour but d'enseigner en francisation au primaire, un domaine où la planification s'avère très compliquée. C'est d'ailleurs la partie de mon travail qui me stressera le plus, je crois. Depuis mes premiers stages, j'ai réalisé l'ampleur qu'une planification représente pour un professeur. Je crois vraiment que l'on ne peut planifier trop en avance puisque le cheminement des élèves dépendra toujours de plein de facteurs dont nous ne sommes pas responsables. La planification à rebours, par contre, semble être la façon idéale de procéder.

Bonjour! Votre article m'est fort intéressant, étant étudiante au baccalauréat en enseignement du français langue seconde. J'ai personnellement pour but d'enseigner en francisation au primaire, un domaine où la planification s'avère très compliquée. C'est d'ailleurs la partie de mon travail qui me stressera le plus, je crois. Depuis mes premiers stages, j'ai réalisé l'ampleur qu'une planification représente pour un professeur. Je crois vraiment que l'on ne peut planifier trop en avance puisque le cheminement des élèves dépendra toujours de plein de facteurs dont nous ne sommes pas responsables. La planification à rebours, par contre, semble être la façon idéale de procéder.
Invité - Sofiane le jeudi 8 février 2018 03:43

Bonjour,
Je trouve important de se questionner sur ce sujet. La planification est une chose très difficile en enseignement. Moi-même, je dois planifier mes classes et ce n’est pas de tout repos. J’enseigne à des élèves en français de base. Il n’y a pas vraiment d’activités de déjà planifié. Je dois me fier sur la progression des apprentissages que le ministère de l’Éducation a créée.
Je trouve que la planification à rebours est une bonne façon de la repenser. J’approuve le fait de choisir le but final avant tout. Ensuite, la planification des activités et la création de celles-ci semblent plus simples et mieux adaptées à ce que l’on veut faire apprendre aux élèves.

Merci de m’avoir éclaircie sur le sujet.

Bonjour, Je trouve important de se questionner sur ce sujet. La planification est une chose très difficile en enseignement. Moi-même, je dois planifier mes classes et ce n’est pas de tout repos. J’enseigne à des élèves en français de base. Il n’y a pas vraiment d’activités de déjà planifié. Je dois me fier sur la progression des apprentissages que le ministère de l’Éducation a créée. Je trouve que la planification à rebours est une bonne façon de la repenser. J’approuve le fait de choisir le but final avant tout. Ensuite, la planification des activités et la création de celles-ci semblent plus simples et mieux adaptées à ce que l’on veut faire apprendre aux élèves. Merci de m’avoir éclaircie sur le sujet.
Invité - Nadine Francoeur le mercredi 16 mai 2018 00:24

Bonjour,

Je suis conseillère pédagogique en mathématique au secondaire et j'interviens auprès d'enseignants qui accompagnent des élèves ayant de grandes difficultés d'apprentissage (cheminement continu - apprentissages étalés sur 3 ans au lieu de 2). La planification à rebours fera éventuellement partie d'une présentation/proposition visant, entre autre, l'optimisation du temps d'enseignement.
Quels sont les aspects de la planification à rebours à avoir en tête lorsque la clientèle visée est composée d'élèves aux passés scolaires très variables et aux besoins et limites tout aussi variables?

Merci!

Bonjour, Je suis conseillère pédagogique en mathématique au secondaire et j'interviens auprès d'enseignants qui accompagnent des élèves ayant de grandes difficultés d'apprentissage (cheminement continu - apprentissages étalés sur 3 ans au lieu de 2). La planification à rebours fera éventuellement partie d'une présentation/proposition visant, entre autre, l'optimisation du temps d'enseignement. Quels sont les aspects de la planification à rebours à avoir en tête lorsque la clientèle visée est composée d'élèves aux passés scolaires très variables et aux besoins et limites tout aussi variables? Merci!
Invité - Dani Mora le jeudi 7 juin 2018 18:22

À mon avis, la planification au rebours est une bonne stratégie pour la salle de classe. En commençant par les objectifs de l'apprentissage on donne aux élèves la chance de déterminer leurs buts pour ce jour, semaine, ou année scolaire. Ces buts assurent la chance pour les enfants de rester engagés sur leur propre apprentissage. Ici, les élèves peuvent être des agents primaires dans leur apprentissage - ce qui reflète l’authenticité de l’apprentissage, car ils ont plus du contrôle sur ce qu’ils peuvent faire pour réussir. J’aime bien cette méthode de planification! Dans mon expérience scolaire, je n’ai jamais eu des enseignants qui nous donnent les objectifs de la leçon avant de la faire. Cependant, dans mon emploi comme entraineuse de gymnastique, les enfants toujours savaient leurs objectifs avant le début de la session et ils travaillent pour les accomplir. J’aime bien la stratégie de la planification au rebours!

À mon avis, la planification au rebours est une bonne stratégie pour la salle de classe. En commençant par les objectifs de l'apprentissage on donne aux élèves la chance de déterminer leurs buts pour ce jour, semaine, ou année scolaire. Ces buts assurent la chance pour les enfants de rester engagés sur leur propre apprentissage. Ici, les élèves peuvent être des agents primaires dans leur apprentissage - ce qui reflète l’authenticité de l’apprentissage, car ils ont plus du contrôle sur ce qu’ils peuvent faire pour réussir. J’aime bien cette méthode de planification! Dans mon expérience scolaire, je n’ai jamais eu des enseignants qui nous donnent les objectifs de la leçon avant de la faire. Cependant, dans mon emploi comme entraineuse de gymnastique, les enfants toujours savaient leurs objectifs avant le début de la session et ils travaillent pour les accomplir. J’aime bien la stratégie de la planification au rebours!
Invité - Taylore Matheson le vendredi 8 juin 2018 17:13


Planification de rebours est une stratégie tellement efficace d'enseignement et, à mon avis, dans nos vies quotidiennes. D'après mon expérience, les enfants répondent bien à la routine et dans un environnement structuré. La planification de rebours mettre l'accent sur l'objectif final et ça permet aux enseignants de se concentrer sur la meilleure façon d'obtenir des résultats qu’ils veulent dans leurs classes. Je suis un planificateur et sans ce m'en rendre compte avant de lire cet article et d'apprendre à ce sujet en classe, c'est honnêtement une stratégie que j'utilise depuis des années. Je me fixe des buts et des listes des choses que je dois accomplir et j'essaie de prendre les mesures nécessaires pour atteindre mes buts et faire mon travail de la façon le plus efficace que possible. Je pense que la planification de rebours est importante et un bon moyen pour les enseignants de planifier leurs leçons.

Planification de rebours est une stratégie tellement efficace d'enseignement et, à mon avis, dans nos vies quotidiennes. D'après mon expérience, les enfants répondent bien à la routine et dans un environnement structuré. La planification de rebours mettre l'accent sur l'objectif final et ça permet aux enseignants de se concentrer sur la meilleure façon d'obtenir des résultats qu’ils veulent dans leurs classes. Je suis un planificateur et sans ce m'en rendre compte avant de lire cet article et d'apprendre à ce sujet en classe, c'est honnêtement une stratégie que j'utilise depuis des années. Je me fixe des buts et des listes des choses que je dois accomplir et j'essaie de prendre les mesures nécessaires pour atteindre mes buts et faire mon travail de la façon le plus efficace que possible. Je pense que la planification de rebours est importante et un bon moyen pour les enseignants de planifier leurs leçons.
Invité - Sarah Smyth le vendredi 8 juin 2018 18:25

Je trouve que la planification à rebours est une méthode vraiment efficace dans l'éducation et dans la vie quotidienne. Ce modèle reflète l'authenticité de l'apprentissage, car il permet l'enseignement d'être vrai et adapté pour la classe. En utilisant la planification à rebours, l'enseignant a l'occasion de créer une leçon qui a la capacité de rendre tous les élèves à accomplir le RAS/RAG. La planification à rebours nous demande de penser au but final avant de planifier. Ceci assure que chaque élève a l'occasion d'apprendre d'une façon bénéfique. Pendant ma vie comme étudiant, mes enseignants n'ont jamais utilisé cette méthode. Cependant, je pense qu'il est vraiment utile de donner les objectifs aux élèves avant de commencer une leçon, car ils ont l'occasion de travailler sur les objectifs et ses faiblesses avant une évaluation.

Je trouve que la planification à rebours est une méthode vraiment efficace dans l'éducation et dans la vie quotidienne. Ce modèle reflète l'authenticité de l'apprentissage, car il permet l'enseignement d'être vrai et adapté pour la classe. En utilisant la planification à rebours, l'enseignant a l'occasion de créer une leçon qui a la capacité de rendre tous les élèves à accomplir le RAS/RAG. La planification à rebours nous demande de penser au but final avant de planifier. Ceci assure que chaque élève a l'occasion d'apprendre d'une façon bénéfique. Pendant ma vie comme étudiant, mes enseignants n'ont jamais utilisé cette méthode. Cependant, je pense qu'il est vraiment utile de donner les objectifs aux élèves avant de commencer une leçon, car ils ont l'occasion de travailler sur les objectifs et ses faiblesses avant une évaluation.
Invité - Maude B. le samedi 9 juin 2018 18:55

La planification à rebours permet une évaluation réaliste et juste. Ce sont deux critères que je trouve importants en tant qu'enseignante. Réaliste parce que les jeunes connaissent les objectifs et travaillent dès le début avec des stratégies visant à réaliser ces buts. Juste parce que les élèves savent ce qui est attendu d'eux.

Mon cheminement scolaire en tant qu'étudiante a été plus traditionnel. J'étais souvent laissée dans le noir quant aux objectifs que je devais atteindre, ou ce qui était attendu de moi. De plus, j'ai souvent eu la réflexion suivante : "à quoi ça sert de faire ça?". Si mon enseignant/e avait utilisé la planification à rebours, j'aurais su dès le début vers où nous nous dirigions en tant que classe. Cela m'aurait énormément rassuré, et m'aurait d'avantage motivée à m'impliquer dans mon apprentissage.

Je suis d'accord avec Taylore. Cette méthode est logique, et je crois que beaucoup de personnes l'utilisent dans la vie courante. Alors pourquoi pas dans la salle de classe? Un des buts de l'école est de préparer les jeunes à évoluer dans la société. Pourquoi ne pas utiliser cette méthode qui développera leur sens des responsabilités, leur autonomie, et leur compréhension des actions menant à leur objectifs? Je n'y vois que des avantages.

La planification à rebours permet une évaluation réaliste et juste. Ce sont deux critères que je trouve importants en tant qu'enseignante. Réaliste parce que les jeunes connaissent les objectifs et travaillent dès le début avec des stratégies visant à réaliser ces buts. Juste parce que les élèves savent ce qui est attendu d'eux. Mon cheminement scolaire en tant qu'étudiante a été plus traditionnel. J'étais souvent laissée dans le noir quant aux objectifs que je devais atteindre, ou ce qui était attendu de moi. De plus, j'ai souvent eu la réflexion suivante : "à quoi ça sert de faire ça?". Si mon enseignant/e avait utilisé la planification à rebours, j'aurais su dès le début vers où nous nous dirigions en tant que classe. Cela m'aurait énormément rassuré, et m'aurait d'avantage motivée à m'impliquer dans mon apprentissage. Je suis d'accord avec Taylore. Cette méthode est logique, et je crois que beaucoup de personnes l'utilisent dans la vie courante. Alors pourquoi pas dans la salle de classe? Un des buts de l'école est de préparer les jeunes à évoluer dans la société. Pourquoi ne pas utiliser cette méthode qui développera leur sens des responsabilités, leur autonomie, et leur compréhension des actions menant à leur objectifs? Je n'y vois que des avantages.
Invité - Regan MacDonald-Vail le samedi 9 juin 2018 22:32

Bonjour!

À mon avis, la planification à rebours est une excellente méthode d’utiliser pour planifier les leçons. Cet article a vraiment souligné l’importance de commencer un plan de leçon « à la fin » ou avec un but en tête. En suivant cette stratégie et commencer avec un résultat d’apprentissage spécifique (RAS), vous pouvez presque garantir que les étudiants vont acquérir un nouvel apprentissage à la fin de l’activité. De plus, en commençant avec un RAS, c’est certain que l’activité va être au bon niveau pour les étudiants.

Après avoir été introduit à la planification à rebours, je suis certaine que je vais l’utiliser pour planifier mes propres leçons. Je remarque que cette stratégie est avantageuse pour les étudiants et l'enseignant(e). C’est une méthode très simple qui assure que les élèves sont engagés et qu’ils acquirent de nouvelles connaissances à leur niveau.

Bonjour! À mon avis, la planification à rebours est une excellente méthode d’utiliser pour planifier les leçons. Cet article a vraiment souligné l’importance de commencer un plan de leçon « à la fin » ou avec un but en tête. En suivant cette stratégie et commencer avec un résultat d’apprentissage spécifique (RAS), vous pouvez presque garantir que les étudiants vont acquérir un nouvel apprentissage à la fin de l’activité. De plus, en commençant avec un RAS, c’est certain que l’activité va être au bon niveau pour les étudiants. Après avoir été introduit à la planification à rebours, je suis certaine que je vais l’utiliser pour planifier mes propres leçons. Je remarque que cette stratégie est avantageuse pour les étudiants et l'enseignant(e). C’est une méthode très simple qui assure que les élèves sont engagés et qu’ils acquirent de nouvelles connaissances à leur niveau.
Invité - Olivia Jamieson le lundi 11 juin 2018 18:58

À mon avis la planification à rebours est un concept très efficace en salle de classe. Comme vous l'avez expliqué, la planification à rebours permet aux élèves de prendre part dans leurs éducation, en sachant ce qu'ils apprendra. En suivant la stratégie de planification à rebours, les élèves connaissent les résultats qu'ils doivent atteindre, et peuvent aider avec les étapes qu'ils doivent suivre pour y arriver.
Je suis aussi d'accord avec Maude et Taylore, que la planification à rebours est logique et je crois que la plupart des enseignants (nouveaux et ceux avec de l'expérience) pourrais bénéficier de cette stratégie. Je sais déjà que je vais l'utiliser une fois que je suis dans la salle de classe.

À mon avis la planification à rebours est un concept très efficace en salle de classe. Comme vous l'avez expliqué, la planification à rebours permet aux élèves de prendre part dans leurs éducation, en sachant ce qu'ils apprendra. En suivant la stratégie de planification à rebours, les élèves connaissent les résultats qu'ils doivent atteindre, et peuvent aider avec les étapes qu'ils doivent suivre pour y arriver. Je suis aussi d'accord avec Maude et Taylore, que la planification à rebours est logique et je crois que la plupart des enseignants (nouveaux et ceux avec de l'expérience) pourrais bénéficier de cette stratégie. Je sais déjà que je vais l'utiliser une fois que je suis dans la salle de classe.
Invité - Alexandra Dickieson le lundi 11 juin 2018 23:03

Le concept de la planification à rebours est relativement nouveau pour moi et pourtant il semble si logique, surtout dans le contexte des exemples de la vie réelle que vous avez fournis. Si nous voulons être efficaces dans notre planification pour un objectif donné, quel qu'il soit, ne devrions-nous pas d'abord savoir quel est exactement notre objectif que nous aimerions atteindre? De plus, la planification à rebours fournit aux apprenants la clarté nécessaire pour comprendre le but et la trajectoire de leur apprentissage. Cette pratique permet non seulement de mieux répondre aux besoins des apprenants, mais aussi de devenir des apprenants plus autonomes, ce qui est une compétence de vie essentielle. Ayant vécu l'approche traditionnelle de l'école primaire jusqu'à mon premier baccalauréat, je trouve cette approche beaucoup plus nuancée et très inspirante.

Le concept de la planification à rebours est relativement nouveau pour moi et pourtant il semble si logique, surtout dans le contexte des exemples de la vie réelle que vous avez fournis. Si nous voulons être efficaces dans notre planification pour un objectif donné, quel qu'il soit, ne devrions-nous pas d'abord savoir quel est exactement notre objectif que nous aimerions atteindre? De plus, la planification à rebours fournit aux apprenants la clarté nécessaire pour comprendre le but et la trajectoire de leur apprentissage. Cette pratique permet non seulement de mieux répondre aux besoins des apprenants, mais aussi de devenir des apprenants plus autonomes, ce qui est une compétence de vie essentielle. Ayant vécu l'approche traditionnelle de l'école primaire jusqu'à mon premier baccalauréat, je trouve cette approche beaucoup plus nuancée et très inspirante.
Invité - Alex Hately le mardi 12 juin 2018 20:58

Bonjour,
La planification à rebours est tellement importante pour assurer le succès académique de chaque élève. Si un enseignant pense aux buts de l’apprentissage, il pourra planifier de bonnes leçons qui se sont centrées aux connaissances et aux habiletés des étudiants. Quand on pense à propos le but de la leçon, on peut chercher le cheminement qui peut mieux aider les élèves et l’enseignant.
J’aime beaucoup votre anecdote d’enseigner ou de montrer de bonnes caractéristiques à votre fils. Chaque parent veut élever un individu respectueux qui est capable de penser analytiquement aux défis et aux stéréotypes. Je vais apporter cette idéologie à ma propre salle de classe alors j’utiliserai plusieurs méthodes pour encourager le développement personnel à mes étudiants.
Pendant l’hiver, je suis un moniteur de ski. Je n’ai pas remarqué que j’utilisais la planification à rebours pour chaque leçon/étudiant. Je montrais à mes étudiants les critères d’évaluation de l’alliance des moniteurs de ski au Canada (l’AMSC) en simplifiant les termes. Ce faisant, ils savent ce qui est nécessaire pour réussir et ils sont motivés à s’améliorer leurs habiletés et leurs connaissances.

Merci beaucoup!

Bonjour, La planification à rebours est tellement importante pour assurer le succès académique de chaque élève. Si un enseignant pense aux buts de l’apprentissage, il pourra planifier de bonnes leçons qui se sont centrées aux connaissances et aux habiletés des étudiants. Quand on pense à propos le but de la leçon, on peut chercher le cheminement qui peut mieux aider les élèves et l’enseignant. J’aime beaucoup votre anecdote d’enseigner ou de montrer de bonnes caractéristiques à votre fils. Chaque parent veut élever un individu respectueux qui est capable de penser analytiquement aux défis et aux stéréotypes. Je vais apporter cette idéologie à ma propre salle de classe alors j’utiliserai plusieurs méthodes pour encourager le développement personnel à mes étudiants. Pendant l’hiver, je suis un moniteur de ski. Je n’ai pas remarqué que j’utilisais la planification à rebours pour chaque leçon/étudiant. Je montrais à mes étudiants les critères d’évaluation de l’alliance des moniteurs de ski au Canada (l’AMSC) en simplifiant les termes. Ce faisant, ils savent ce qui est nécessaire pour réussir et ils sont motivés à s’améliorer leurs habiletés et leurs connaissances. Merci beaucoup!
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 6 décembre 2019