Blogue

4 minutes reading time (747 words)

Parcours d’un vieux bonhomme dans le monde de l’immersion !

Un autre Québécois dans l’Ouest

Mon expérience débute à une époque où les possibilités d’avoir un emploi comme enseignant au Québec étaient presque nulles. Je me souviens encore de l’entrevue de sélection à l’UQAC où l’on m’avait carrément dit qu’il n’y avait aucun débouché dans le domaine. J’ai pensé dans ma tête : regardez-moi bien ! C’est ainsi que j’ai suivi mon instinct d’aventure en m’expatriant dans l’Ouest canadien. J’avais participé au programme Explore à Victoria à la fin de mon secondaire. J’avais eu la piqure ! J’avais été accepté à la faculté Saint-Jean de l’université de l’Alberta. Je me souviens encore d’être débarqué là-bas avec une seule valise. Je ne croyais pas que ça allait changer ma vie aussi profondément. Je découvre que je ne suis pas le seul et rapidement je me retrouve avec un groupe de Québécois. Ma vie en français se poursuit et pour le reste je me débrouille avec quelques phrases et en regardant le total sur la caisse enregistreuse. Je découvre aussi l’immersion française, voie que je choisis pour ma formation. Ce choix allait changer ma vie à jamais. 

I learned English with the best!

J’ai appris l’anglais en prenant un an de pause de l’université et en travaillant comme préposé aux bénéficiaires auprès de personnes handicapées pour une agence ainsi que dans une école secondaire publique de la ville. Me voilà en situation d’immersion complète. Rien de mieux qu’un jeune atteint du syndrome de la Tourette pour apprendre tout le vocabulaire d’une langue !  Mes collègues anglophones m’expliquaient les nouveaux mots en m’aiguillant sur le bon moment pour les utiliser. Ces gens extraordinaires qui travaillent dans ce milieu ont encore aujourd’hui toute mon admiration et mon respect. Cette expérience a fait de moi une meilleure personne. C’est mon emploi étudiant le plus marquant. C’est aussi ce qui m’a motivé à retourner en éducation. Je voulais comme eux changer le monde ! 

On se promène…

Belleville, Ontario, Saint-Albert, Alberta, Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest, Alma et maintenant Jonquière, Québec, voilà mon parcours professionnel. Ajoutons à ça des instituts d’été à Vancouver, Edmonton et Montréal ainsi que de nombreux congrès d’un océan à l’autre. C’est dans ces occasions qu’on fait le plein de nouveautés, de belle énergie et de bons contacts avec qui partager notre passion de l’enseignement. Je dis maintenant à mes nombreux étudiants que je suis le plus canadien de tous les Canadiens, car je suis allé dans chaque province et territoire du Canada, sauf au Yukon que je visiterai en février pour une conférence. Je pourrai finalement dire que je suis allé partout.

J’ai été enseignant titulaire en immersion française, au primaire et au premier cycle du secondaire avec en moyenne 29 élèves. Je suis actuellement directeur du Centre linguistique du Collège de Jonquière qui accueille chaque année environ 1000 étudiants pour des séjours linguistiques en immersion complète à Jonquière (français) et à Ottawa (anglais). Je continue ma mission à travers nos programmes, nos enseignants de FLS et de ALS, nos équipes d’animateurs et nos familles hôtes. Comprendre l’autre, aimer sa culture, s’ouvrir sur le monde, voilà des valeurs qui changent à jamais la vie de tous. La clientèle internationale qui s’ajoute à nos programmes contribue également à enrichir l’expérience de tout le monde, la mienne aussi. Quel bonheur de me retrouver encore dans le feu de l’action !

Profitez de ces belles occasions

Je remercie le ciel tous les jours de ces belles expériences du monde de l’immersion. Participer à Explore devrait être une obligation pour tous les Canadiens. J’ai bien profité des activités de formation professionnelle et j’espère que vous en profitez aussi. J’en profite encore aujourd’hui. Je trouve fantastique d’accueillir des professionnels de l’immersion en séjour linguistique parce qu’ils ont reçu de l’aide de leur commission scolaire ou du gouvernement. Un bel exemple est cette jeune professionnelle de la Saskatchewan qui a passé 15 semaines chez nous grâce à des bourses des divers paliers de gouvernement.

https://www.youtube.com/watch?v=wrPGtyneENE

Enfin, en parlant d’occasions, je vous invite à partager le lien suivant : langues-jonquiere.ca/win pour gagner un programme de 3 semaines à Jonquière. Est-ce que ce sera pour votre directeur, une collègue qui aime bien le français, un jeune de votre commission scolaire ? Le tirage aura lieu le vendredi 23 février 2018. Vous pouvez aussi me contacter si vous avez des projets de séjours linguistiques, des questions sur les programmes du Centre linguistique ou si vous êtes un de mes anciens élèves d’immersion. C’est avec plaisir que j’en discuterai avec vous. 

0
You’re not learning French, you’re learning IN Fre...
Intégration des perspectives autochtones [i] dans ...
 

Commentaires 3

Invité - Noémie le mercredi 7 février 2018 02:03

Bonjour M. Paradis, j'étudie en enseignement du français langue seconde à l'Université Laval. J'envisageais ma carrière au Québec, au primaire, en francisation, mais après la lecture de votre billet, l'Ouest canadien m'attire. J'aimerais enseigner en immersion dans une école francophone. Cette expérience semble vraiment enrichissante. C'est une belle façon de voir comment est l'intégration dans une communauté qui diffère à la nôtre pour bien comprendre ce que vivent les élèves. Je suis contente de vous lire sur votre compréhension de l'anglais en arrivant là-bas, ce n'est donc pas nécessaire d'être parfaitement bilingue pour enseigner en immersion. C'est une profession où j'aurai beaucoup de choix de carrière et j'en suis très contente de l'apprendre en vous lisant.

Au plaisir,

Noémie D.

Bonjour M. Paradis, j'étudie en enseignement du français langue seconde à l'Université Laval. J'envisageais ma carrière au Québec, au primaire, en francisation, mais après la lecture de votre billet, l'Ouest canadien m'attire. J'aimerais enseigner en immersion dans une école francophone. Cette expérience semble vraiment enrichissante. C'est une belle façon de voir comment est l'intégration dans une communauté qui diffère à la nôtre pour bien comprendre ce que vivent les élèves. Je suis contente de vous lire sur votre compréhension de l'anglais en arrivant là-bas, ce n'est donc pas nécessaire d'être parfaitement bilingue pour enseigner en immersion. C'est une profession où j'aurai beaucoup de choix de carrière et j'en suis très contente de l'apprendre en vous lisant. Au plaisir, Noémie D.
Invité - Sarah St-Pierre le jeudi 8 février 2018 01:13

Bonjour M. Paradis, je suis présentement enseignante au primaire au Québec et je complète mon certificat en enseignement d'une langue seconde à l'Université Laval. Pendant mon baccalauréat, j'ai réalisé mon troisième stage dans une école francophone de l'Alberta. À mon arrivée dans l'Ouest canadien, j'ai eu le même constat que vous en réalisant que nous ne sommes pas seuls et que je me joignais à un groupe de québécois. Cette courte expérience de 3 mois a été un coup de coeur professionnel et culturel pour moi. Je répéterais cette expérience n'importe quand et je la recommande à tous. Votre billet m'a rappelé de bons souvenirs.

Bonjour M. Paradis, je suis présentement enseignante au primaire au Québec et je complète mon certificat en enseignement d'une langue seconde à l'Université Laval. Pendant mon baccalauréat, j'ai réalisé mon troisième stage dans une école francophone de l'Alberta. À mon arrivée dans l'Ouest canadien, j'ai eu le même constat que vous en réalisant que nous ne sommes pas seuls et que je me joignais à un groupe de québécois. Cette courte expérience de 3 mois a été un coup de coeur professionnel et culturel pour moi. Je répéterais cette expérience n'importe quand et je la recommande à tous. Votre billet m'a rappelé de bons souvenirs.
Invité - Leo-James Lévesque le jeudi 8 février 2018 13:54

Merci d'avoir partagé ton beau parcours. Bravo aux enseignantes et aux enseignants d'immersion qui n'ont pas peur de parcourir le pays pour donner accès à cette belle langue fançaise!

Merci d'avoir partagé ton beau parcours. Bravo aux enseignantes et aux enseignants d'immersion qui n'ont pas peur de parcourir le pays pour donner accès à cette belle langue fançaise!
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
samedi 23 mars 2019