Blogue

2 minutes reading time (424 words)

L’Institut d’été de l’ACPI à Nice

L’Institut d’été de l’ACPI à Nice

Cet été avait lieu le tout premier Institut d’été de l’ACPI, du 3 au 8 août. 

Léo-James Lévesque, Renée Bourgoin et moi-même étions les invités pour animer une semaine de formation pour les participants et participantes de l’ACPI.  

Quelle belle aventure!

Des enseignantes et enseignants de partout au Canada se sont inscrits. En plus, nous avons eu la chance d’accueillir quelques enseignantes et enseignants de l’Espagne, de la Croatie, de l’Italie, de l’Allemagne, etc. Cet arc-en-ciel de cultures a favorisé des échanges riches.

Du lundi au mercredi, les animateurs canadiens ont offert trois sessions sur la littératie : Soutenir tous les apprenants en communication orale (Johanne Proulx), Soutenir tous les apprenants en lecture (Léo-James Lévesque) et Soutenir tous les apprenants en écriture (Renée Bourgoin). L’accent a été mis sur les pratiques; partagée, guidée, collaborative et autonome ainsi que sur le  lien entre chacune de ces pratiques. Les stratégies et approches pédagogiques utilisées chez nous étaient à l’honneur. Le jeudi et le vendredi, quatre ateliers étaient offerts : l’engagement de l’apprenant et le processus d’enquête, la création de tâches authentiques en langue seconde, l’intégration de l’écrit dans toutes les matières et l’exploitation des traits d’écriture et  les centres de littératie et Francolab (TV5 Québec-Canada). Les participantes et participantes en ont choisi deux sur quatre.

Tout ceci a été couronné par des activités culturelles très agréables.  Le lundi, une visite du Vieux Nice a permis d’observer l’architecture et d’en apprendre un peu plus sur la place. Le mercredi. une excursion à Antibes était au menu. En soirée, un souper au restaurant Castel situé sur la plage nous a permis de jaser dans un cadre convivial, beau à en couper le souffle. Le jeudi, un vin et fromage a permis aux participantes et participants de visiter un autre campus d’Azurlingua et de faire d’autres rencontres ou de solidifier certaines amitiés. Le samedi, Cannes était à l’honneur.

Que demander de plus, un cadre enchanteur, des gens extraordinaires, du soleil mur à mur!!!

Bref, c’est une expérience à renouveler.

Vous avez participé à cette première expérience et voulez nous faire part de vos commentaires, ajouter des photos, etc.?

Je vous y invite!

Si vous aimeriez faire partie d’une telle expérience, visitez le site www.acpi.ca pour savoir s’il y aura un deuxième Institut d’été de l’ACPI l’an prochain.


Johanne Proulx est Coach au Ottawa-Carleton District School Board, membre du C.A. de l’ACPI (représentation de l’Ontario), adaptatrice d’ouvrages didactiques chez différents éditeurs, conceptrice et consultante pédagogique sur le projet de la Francomobile chez TV5 Québec-Canada et animatrice de formations variées en littératie.

0
The principal’s viewpoint: The importance of visio...
“Qui suis-je and who cares?”
 

Commentaires 4

Invité - Line Fortier le mercredi 9 septembre 2015 02:38

Cet été j’ai eu l’incroyable chance de participer à l’Institut d’été d’ACPI à Nice, France. Quelle belle aventure! Le tout était tellement bien équilibré entre le temps en classe, le temps libre et les activités culturelles que nous avions le sentiment de pouvoir profiter de tout ce qui nous était offert. L’apprentissage était vraiment efficace et pertinent pour les enseignants en immersion. Je suis partie de Nice la tête pleine d’idées, d’outils et de pratiques que j’ai commencé à utiliser dès ma rentrée en classe. Pourquoi cet atelier a-t-il si bien fonctionné comparé à d’autres? Premièrement, c’était pendant l’été donc je n’étais pas obligée d’avoir de suppléant et de créer une semaine de planification au secondaire! (Quel soulagement!) Deuxièmement, les ateliers ont duré une semaine ce qui m’a aidé à bien absorber ce que j’apprenais. Troisièmement, parce que c’était en aout, j’ai eu le temps de réfléchir à comment intégrer ce que j’étais en train d’apprendre dans mon enseignement. Quatrièmement, et peut-être un des éléments fondamentaux, nous étions entourés de la langue française et nous le parlions constamment. Donc, si vous aimez la chaleur, les plages, la marche, vous faire de nouveaux amis, pratiquer et améliorer votre français, apprendre de nouvelles façons de faire en immersion, et tout ça dans une ville tellement jolie et pittoresque, donnons-nous rendez-vous pour l’été prochain. Ça en vaut la peine!

Line Fortier

Alberta

Cet été j’ai eu l’incroyable chance de participer à l’Institut d’été d’ACPI à Nice, France. Quelle belle aventure! Le tout était tellement bien équilibré entre le temps en classe, le temps libre et les activités culturelles que nous avions le sentiment de pouvoir profiter de tout ce qui nous était offert. L’apprentissage était vraiment efficace et pertinent pour les enseignants en immersion. Je suis partie de Nice la tête pleine d’idées, d’outils et de pratiques que j’ai commencé à utiliser dès ma rentrée en classe. Pourquoi cet atelier a-t-il si bien fonctionné comparé à d’autres? Premièrement, c’était pendant l’été donc je n’étais pas obligée d’avoir de suppléant et de créer une semaine de planification au secondaire! (Quel soulagement!) Deuxièmement, les ateliers ont duré une semaine ce qui m’a aidé à bien absorber ce que j’apprenais. Troisièmement, parce que c’était en aout, j’ai eu le temps de réfléchir à comment intégrer ce que j’étais en train d’apprendre dans mon enseignement. Quatrièmement, et peut-être un des éléments fondamentaux, nous étions entourés de la langue française et nous le parlions constamment. Donc, si vous aimez la chaleur, les plages, la marche, vous faire de nouveaux amis, pratiquer et améliorer votre français, apprendre de nouvelles façons de faire en immersion, et tout ça dans une ville tellement jolie et pittoresque, donnons-nous rendez-vous pour l’été prochain. Ça en vaut la peine! Line Fortier Alberta
Invité - Josée Clermont le mercredi 9 septembre 2015 02:57

Bonjour Line,
Merci de ton témoignage enthousiaste et élogieux! C’est toujours excitant de pouvoir commencer l’année étant équipée de nouvelles idées et d’outils pouvant les mettre en pratique tout de suite dans la salle de classe. Je suis ravie que ton expérience à l’Institut d’été à Nice t’ait offert la possibilité d’apprendre tout en pratiquant ton français et en profitant de tes vacances! Cela semble un savoureux cocktail à essayer l’année prochaine pour ceux qui n’en ont pas eu l’expérience! Bravo!
Josée Clermont

Bonjour Line, Merci de ton témoignage enthousiaste et élogieux! C’est toujours excitant de pouvoir commencer l’année étant équipée de nouvelles idées et d’outils pouvant les mettre en pratique tout de suite dans la salle de classe. Je suis ravie que ton expérience à l’Institut d’été à Nice t’ait offert la possibilité d’apprendre tout en pratiquant ton français et en profitant de tes vacances! Cela semble un savoureux cocktail à essayer l’année prochaine pour ceux qui n’en ont pas eu l’expérience! Bravo! Josée Clermont
Admin le mercredi 16 septembre 2015 14:01

Bonjour chères amies et chers amis de l'ACPI!
Vous avez mis en place des stratégies ou des approches qui vous ont été présentées lors de l'Institut de l'ACPI à Nice, faites-nous en part.
Je travaille présentement à la mise en oeuvre de centres avec une enseignante de 1re et 2e année.
Nous allons proposer une tâche à la moitié du groupe pendant que l'enseignante va faire une modélisation sur l'utilisation des illustrations pour comprendre un message dans un texte avec l'autre moitié du groupe. Le lendemain, nous allons échanger les groupes.
La prochaine étape sera de proposer deux tâches et de diviser le groupe en trois sous-groupes.
Si vous avez d'autres stratégies, n'hésitez pas à les partager avec nous.
Johanne Proulx, coach en littératie et numératie

Bonjour chères amies et chers amis de l'ACPI! Vous avez mis en place des stratégies ou des approches qui vous ont été présentées lors de l'Institut de l'ACPI à Nice, faites-nous en part. Je travaille présentement à la mise en oeuvre de centres avec une enseignante de 1re et 2e année. Nous allons proposer une tâche à la moitié du groupe pendant que l'enseignante va faire une modélisation sur l'utilisation des illustrations pour comprendre un message dans un texte avec l'autre moitié du groupe. Le lendemain, nous allons échanger les groupes. La prochaine étape sera de proposer deux tâches et de diviser le groupe en trois sous-groupes. Si vous avez d'autres stratégies, n'hésitez pas à les partager avec nous. Johanne Proulx, coach en littératie et numératie
Invité - Doell (website) le vendredi 18 septembre 2015 19:13

Cela a été une expérience pédagogique, une expérience culturelle et une expérience linguistique toutes à la fois! Une recette gagnante, sans aucun doute.

Cela a été une expérience pédagogique, une expérience culturelle et une expérience linguistique toutes à la fois! Une recette gagnante, sans aucun doute.
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 5 décembre 2019