L'ACPI a fait parvenir une lettre au Premier Ministre du Nouveau-Brunswick pour lui indiquer ses inquiétudes sur l'avenir du programme d'immersion précoce au Canada.  Le nouveau gouvernement du Nouveau-Brunswick songe à changer le point d'entrée de l'immersion précoce de la première année à la troisième. Voir la lettre