10 000 enseignants sont nécessaires pour répondre à la demande actuelle en immersion française et en français langue seconde.

Communiqué

Pour diffusion immédiate

Ottawa, Jeudi 4 novembre 2021. – L’Association canadienne des professionnels de l’immersion (ACPI) et l’Association canadienne des professeurs de langues secondes (ACPLS) ont dévoilé aujourd’hui les résultats constatés dans le cadre de l’étude visant à chiffrer l’état de la pénurie du personnel enseignant en immersion française (IF) et en français langue seconde (FLS).

L’étude avance que, actuellement, près de la moitié (42 %) des écoles offrant un programme en IF sont actuellement en situation de pénurie de personnel enseignant pour leur programme. Il s’agit ainsi d’un manque qui se situe entre 1 000 et 1 400 enseignants équivalent temps plein (ÉTP) en IF au pays. Les écoles ayant confirmé une pénurie d’enseignants en IF rencontrent un manque avéré de 1,58 ÉTP.

Dans le cas des autres programmes de FLS, plus du tiers (36 %) des écoles seraient affectées par la pénurie. Sur les 10 530 écoles de langue anglaise au Canada, on estime la pénurie de personnel enseignant en FLS entre 7 000 et 8 000 ETP. Les écoles ayant confirmé une pénurie d’enseignants en FLS rencontrent un manque avéré de 2,51 ÉTP.

En tout, il s’agit ainsi d’un manque à combler de près de 10 000 enseignants qualifiés dans l’enseignement du FLS si l’on souhaite répondre à la demande d’aujourd’hui. Pour tenir compte de la tendance en hausse des inscriptions en IF, il est donc essentiel de continuer d’investir dans des solutions concrètes aux défis associés au recrutement et à la rétention d’enseignants en IF et en FLS afin de réaliser les objectifs de bilinguisme du pays.

« Le bilinguisme est de plus en plus valorisé dans les familles canadiennes et cela se traduit par une popularité croissante des programmes d’immersion française au pays qui ne cesse de grandir. Avec cet engouement, il est primordial de soutenir l’accessibilité aux programmes d’immersion française aux quatre coins du pays en développant des solutions pour atténuer la pénurie de personnel enseignant en immersion française. Ensemble, offrons un avenir bilingue à tous les Canadiens grâce aux programmes d’immersion française, le meilleur moyen de contribuer au bilinguisme au Canada », déclare Caroline Roux, présidente de l’ACPI.

« Cette étude est essentielle pour bien saisir l’ampleur des défis associés à la pénurie d’enseignants en IF ou en FLS au Canada. Les résultats nous aideront à planifier un avenir où tous les enfants canadiens pourront avoir accès à des programmes de qualité pour maîtriser la langue française de façon durable. Il incombe à tous les intervenants représentant l’enseignement des langues secondes d’agir de façon stratégique pour remédier à cette pénurie chronique », partage Carole Bonin, présidente de l’ACPLS.

Lors de la consultation pancanadienne de l’ACPI publiée en 2018, 70 % des participants ont identifié la pénurie d’enseignants qualifiés en IF comme un enjeu majeur au pays. Cette constatation rejoignait les conclusions d’une étude menée en 2015 par l’ACPLS qui faisait état d’une pénurie d’enseignants qualifiés dans les programmes de FLS. Il était évident que la pénurie d’enseignants en IF ou en FLS était réelle, mais personne ne connaissait réellement l’état de la situation.

C’est en décembre 2020 que l’ACPI, en collaboration avec l’ACPLS, s’est lancée dans cette démarche en vue de brosser un portrait réel de la pénurie en se tournant vers le cabinet Socius – recherche et conseils pour diriger l’étude. Réalisée avec le soutien financier du ministère du Patrimoine canadien, l’étude s’appuie sur une revue des écrits, des entrevues et une enquête par questionnaire en ligne mené au printemps dernier. Les réponses représentent 934 écoles à travers toutes les provinces et tous les territoires du Canada. Cet échantillon représente environ 26 % des écoles offrant l’IF, ce qui est assez significatif, mais seulement autour de 5 % des écoles offrant d’autres types de programmes FLS au Canada. L’enquête a réuni des données sur le personnel enseignant en ÉTP qui est en place dans les programmes sans être qualifié et sur les ÉTP qu’il aurait fallu afin d’offrir les classes FI et FLS demandées, mais non offertes.

-30-

Au sujet de l’ACPI

L’ACPI est une association professionnelle dont la mission est de participer à la promotion et à l’épanouissement d’un Canada bilingue en ralliant les éducateurs en immersion française ainsi que des partenaires de toutes les régions du pays. Pierre angulaire de l’immersion française au Canada, l’ACPI oriente et enrichit la pédagogie immersive au Canada. À travers son offre de formation, de ressources pédagogiques en français, de recherche et de réseautage, elle fournit aux éducateurs un soutien rigoureux, ainsi que de nombreuses possibilités d’apprentissage et de développement professionnel tout en inspirant un dialogue pédagogique en français.

Au sujet de l’ACPLS

L’ACPLS encourage et fait progresser l’excellence professionnelle dans l’enseignement des langues au Canada. Elle soutient ses membres en favorisant l’essor de l’apprentissage et de l’enseignement des langues partout au Canada, en créant des occasions de perfectionnement professionnel, en entreprenant des recherches et en diffusant les résultats de ces travaux, et en facilitant l’échange d’informations et d’idées entre les enseignants de langues.

Au sujet de Socius recherche et conseils

Le cabinet Socius recherche et conseils offre des services de recherche et évaluation, accompagnement, coaching, planification, animation, mobilisation des connaissances et formation. Composant des équipes expertes sur mesure, il se penche sur une variété de questions en éducation, culture, communication, numérique, immigration, justice, santé, développement des collectivités, gouvernance et planification organisationnelles, toujours avec un souci d’innovation et de justice sociale.

 

Pour plus d’informations :
Corinne Labelle, Coordonnatrice marketing et adhésions
clabelle@acpi.ca – 819 664-9827